On pensait avoir tout lu sur la princesse au destin tragique. Pourtant, d’après une information du Daily Mail, son ancien agent de sécurité Ken Wharfe a fait quelques confidences. En particulier une confidence très surprenante : Lady D avait un sextoy dont elle ne se séparait jamais ! Pire, elle lui avait même donné un surnom…

« Elle y attachait une importance presque superstitieuse, quand nous sommes arrivés au Népal en mars, elle s’est retournée vers moi et m’a dit : « J’espère que nous avons « Le Gadget », Ken. Vous savez que sans lui tout ira de travers. » Nous nous référions tous à lui comme « Le gadget », ou « The » gadget – en fait, c’était un sex toy.

Elle l’avait oublié dans un tiroir de Kensington Palace. Un coup de fil a été passé et un ordre a été donné à un secrétaire d’État d’envoyer le vibrateur par le biais d’une valise diplomatique à l’ambassade britannique du Nepal. »

Et de confier que la princesse ne se déplaçant jamais sans son « gadget » s’était une fois retrouvé avec l’objet dans son sac à main lors d’une rencontre avec Jacques Chirac.

Une nouvelle facette méconnue de la Princesse de Galles !